Et maintenant, au boulot !

May 18, 2007

Les gouvernements, c’est comme les robes de mariées, il faut les voir portées. Bon, évidemment, moi je le trouve plutôt bien ce gouvernement et surtout, outre les personnalités qui le composent,  l’approche est neuve et intéressante :

un Président qui s’engage et qui assume ses responsabilités, en ne faisant pas semblant d’être au dessus de la mêlée.

un premier ministre très complémentaire qui a déjà prouvé ses qualités de négociateur

un développement durable qui a enfin une place et un ministre à la hauteur des enjeux

une séparation judicieuse entre le ministère de l’économie et le budget/comptes publics…..

Ce vicieux de Sarkozy est donc en train de faire ce qu’il avait promis : un Gouvernement resserré, avec moitié de meufs, et ouvert.

La Gauche nous prédisait depuis des mois la main basse du clan sarkozyste ultra-libéral et sécuritaire sur le pouvoir ?  On a un gaulliste social premier ministre, un chiraquien ministre d’état du développement durable, un socialiste aux Affaires étrangères, un autre aux Affaires européennes, un centriste à l’économie, un autre centriste à la défense, une ancienne rivale à l’intérieur, une rebeu à la Justice…Bref, une fois de plus, les Socialistes auront menti ou déliré,  ce qui ne leur aura pas permis de masquer le vide de leur programme et l’impréparation de leur candidate.

Les mêmes nous prédisent maintenant que c’est juste une manoeuvre électorale et que le gouvernement changera dès le lendemain des législatives…Je peine à réprimer un baillement amusé….
Personnellement, je ne vois pas pourquoi Sarkozy aurait, maintenant qu’il a gagné, besoin des voix de gauche ou du centre vu qu’il s’en est très bien passé jusqu’ici. La large victoire de l’UMP aux législatives ne fait de doute pour personne et il passerait vraiment pour un naze de bouleverser son gouvernement dans 3 semaines.

Le temps me manque pour lister toutes les réformes qui vont s’engager, mais on sent au moins que l’immobilisme à la Chirac est mort, et çà, de droite ou de gauche, il faut s’en réjouir.

Pour l’instant, les ministres au boulot, Raymond au dodo !

Advertisements

7 Responses to “Et maintenant, au boulot !”

  1. brett75 Says:

    Sarkolusconi

    Je me suis foutu de la gueule (et j’ai plains en même temps) des Italiens pendant des années devant les dérapages démocratiques incroyables de l’ère Berlusconi. Je n’aurais jamais crû qu’en France, on en soit si près.

    Après le coup du Yacht Bernarnolusconi, on rentre vraiment maintenant dans le vif du sujet. Pour finir, une fois que l’UMP aura atomisé les législatives, la France va vraiment devenir une République bananière.

    Je recopie ci-joint un communiqué AFP intégral.

    PARIS (AFP) – L’ex-juge d’instruction Eva Joly a estimé jeudi que l’état de la démocratie en France était “plutôt inquiétant”, dénonçant notamment les “conditions berlusconiennes” de la nomination d’un proche de Nicolas Sarkozy à la direction de TF1, “machine de guerre pour la propagande”.
    “La démocratie ce n’est pas invoquer Jaurès ou Blum, la démocratie c’est des institutions qui fonctionnent et c’est la confiance dans les institutions”, a déclaré sur RTL l’ancienne magistrate de l’affaire Elf. “Une démocratie ça se mesure à sa presse indépendante et à sa justice indépendante et je trouve que ce que nous voyons en France est plutôt inquiétant”, a-t-elle ajouté.

    “Nous voyons un président de la République qui fête sa victoire d’élection avec Martin Bouygues (président du groupe) et qui téléphone le 8 mai à Omar Bongo (président gabonais, au pouvoir depuis 1967, il a instauré un régime de parti unique de 1968 à 1990, ndlr) pour le remercier de ses bons conseils et qui ensuite, le 22 mai, nomme son directeur adjoint de campagne (Laurent Solly), directeur adjoint de TF1”, a relevé Eva Joly.

    L’ancienne magistrate s’est offusquée de ce “mélange des genres” d’autant que la nomination de M. Solly a “été annoncée par l’Elysée”. “Pour moi c’était une violation d’une règle fondamentale en démocratie”, a souligné l’ancienne magistrate franco-norvégienne, devenue conseillère spéciale du gouvernement norvégien contre la corruption et le blanchiment. TF1, “qui a jusqu’à 50% de parts de marché en France”, est “vraiment une machine de guerre pour la propagande”, a-t-elle dénoncé.

    “Cela me paraît des conditions assez berlusconiennes et je souhaite mieux pour mon pays”, a aussi déclaré Eva Joly.

  2. Brett75 Says:

    Même au foot…

    Soirée footballistique, France – Ukraine, qualifications pour le championnat d’Europe.
    Des matchs de foot, j’en ai vu un paquet, comme nombre d’entre vous.
    Du point de vue télévisuel, les codes de la réalisation sont bien banalisés et toujours les mêmes depuis quelques décennies.
    Pourtant, quelque chose vient de changer.
    Vous ne savez pas quoi ?
    Allez, vous le savez bien, le changement, c’est Sarko ! Même dans le foot.

    Bon, je vous explique.
    Lorsqu’une équipe marque un but, le réalisateur TV enchaine toujours les plans suivants :
    – scènes de joies dans les tribunes des supporters
    – les joueurs de l’équipe qui ont marqué s’embrassent et se montent dessus joyeusement
    – replay du but première caméra
    – le buteur en gros plan
    – replay du but deuxième caméra
    – la tête de l’entraineur et du banc lors du but
    – re-replay encore une fois pour la bonne bouche.

    C’est imparable, bien rôdé, et inéluctable. Sauf que. La France a voté Sarko, et Sarko est partout, Sarko veut tout.

    Je vous fait le replay, des fois que n’auriez pas vu le match à la télé, pour que vous compreniez le nouveau protocole de réalisation télévisuelle. Ribéry marque le premier but pour la France. Gros plan sur Sarko qui applaudi. Scènes de joie sur la pelouse. Re-sarko et sa clique, la Roselyne des sports enrobés toute guillerette à ses côtés. Replay de but. Re-sarko et sa clique. Re-replay de but 2ème caméra, re-sarko.
    Je suis sifflé tellement c’est gros, j’ai avalé le sifflet.

    Deuxième but français, Anelka. Plan suivant immédiat : Sarko. Replay de but, cette fois une petite variante, on voit enfin les supporters, dans un plan très large où tous les jolis drapeaux tricolores qui ont été distribués à l’entrée du stade s’agitent par milliers dans un bel élan de communion patriotique. Re-plan Sarko. Replay de but, toujours pas de plan sur l’entraineur, Raymond Domenech. Est-ce parce qu’il a dit dans les journaux qu’en matière de politique, il était plutôt du genre révolutionnaire ? On sait qu’il ne vote pas Sarko en tous cas, il ne passe plus à la télé quand ses joueurs marquent.

    Coup de siflet final. Plan immédiat suivant : Sarko et la donzelle Bachelot avec son maillot d’équipe de France.

    Décryptage.
    But = victoire = Sarko
    Scène de liesses populaires et patriotiques = Sarko
    Coup de sifflet – fin du match = Sarko.

    Ah, j’ai oublié de préciser, mais est-ce bien la peine : la télévision qui retransmet le match, c’est TF1.

    M’enfin, moi, j’avais jamais vu ça dans un match de l’équipe de France. Giscard, Mitterand, Chirac. Un plan présidentiel oui, un, mais ça, comme ça, jamais.

    La Sarkolatrie et le culte de la personnalité, on va en bouffer jusqu’à l’écoeurement. Pauvre France, qu’es-tu en train de devenir…

  3. Mister D Says:

    Arrête de regarder le foot Brett!

  4. Raymond Says:

    Moi aussi, çà m’a frappé… en revanche je m’en fous mais alors complètement. Si on commence à sursauter à chaque exposition médiatique de ce garçon on n’est pas rendu. J’en reviens toujours à la seule question valable pour moi en politique : qui d’autre que lui veut et peut faire les réformes qu’on aurait du faire depuis longtemps ? Tout le reste, le yacht, le costard, ses potes du CAC40, Barbelivien, sa morue, çà n’a absolument AUCUNE importance.
    Quant à Domenech, il a été interviewé à la mi-temps et à la fin.
    TF1 a toujours été une chaïne de merde, faite pour les beaufs et obséquieuse avec les stars et les puissants. On le sait. On n’est pas obligé de la regarder. Elle a quand même le gros avantage d’être gratuite.

  5. Juanito Says:

    Moi aussi cela me hérisse, cette sur-médiatisation, cette “peoplelisation” outrancière …
    et pourtant,je suis malheureusement d’accord avec ce vieux Raymond…tout ça… on s’en fout!

    Ou disons plutôt que mieux vaut s’en foutre, car si on commence à faire une fixette sur le personnage plutôt que sur ses idées, on risque effectivement comme le redoute Brett75, d’en “bouffer jusqu’à l’écoeurement”, et surtout de perdre de vue l’essentiel, à savoir la teneur de ses réformes et la façon dont il entend les faire passer.

    Sinon Raymond, une petite remarque: après la “potiche, voici venir la “morue”… c’est de l’humour ou juste de la misogynie?? 😉

  6. Raymond Says:

    Moi, j’ai dit morue ? Ah, oui. Je le regrette, je ne suis absolument pas misogyne, bien au contraire. Ce type de vocabulaire déconsidère son auteur. Et en plus c’est faux parce qu’elle a quand même nettement plus d’allure que la bécasse du Poitou !

  7. Juanito Says:

    Ni de l’humour donc, ni de la misogynie…juste de la zoophilie…me voici rassuré!


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: