Arithmétique élémentaire et psychologie de bazar

April 23, 2007

J’avais pronostiqué 31 % pour Sarkozy, 24% Royal, 16 % Bayrou et 13% pour Le Pen. Je ne m’avais pas trop gouré…

Pour le 2è tour, la défaite de Royal est bien entendu inéluctable : aux lois cruelles mais justes de l’arithmétique élémentaire va hélas s’ajouter la spirale dépressive bien compréhensible de nombreux électeurs de gauche.

1°) Arithmétique élémentaire

En considérant que la participation sera à peu près similaire au premier tour, on peut se permettre de raisonner en pourcentages.

Récapitulons :

Sarkozy = 31 + (80% de Le Pen à 10.5 + 80% de Villiers à 2.2 + 80% de Nihous à 1.2) = un bon 42 % sans les voix centristes (j’applique un abattement forfaitaire de 20% sur les reports à droite par mansuétude, du coup le total Sarkozy-Royal sera inférieur à 100).

Royal = 26 + 90 % de toutes les autres voix de gauche (ce qui ne sera évidemment pas le cas) = 35.5 %

Vu la participation massive, elle ne peut pas vraiment compter sur des électeurs de gauche en réserve.

Il reste donc à se partager les 18 points de Bayrou : pour l’emporter ric-rac au finish, il faudrait que Zézette embarque plus des 2/3 et Pépère moins d’1/3.

Or moi, Raymond la Science, j’ose ici affirmer solennellement qu’il n’en sera rien car il ne faudrait quand même pas oublier que le socle électoral de l’UDF est de centre-droit, et qu’on les imagine plus enclins à se rallier à Sarkozy/Borloo/Robien/Veil qu’à Royal/Strauss-Kahn/Chevènement/Fabius. Qu’ils soient réservés vis à vis de Sarkozy est une chose, qu’ils soient prêts à voter avec Laguiller et Besancenot en est une autre.

D’ailleurs,  les sondages (dont on a vu qu’ils étaient fiables) nous disent que plus de la moitié des électeurs de Bayrou votera Sarkozy. Mais bon. Dans le meilleur des cas pour elle, elle récupérera 1/3 (des électeurs traditionnellement de gauche), Sarkozy récupérera son 1/3 d’électeurs de droite et 1/3 ira à la pêche, ce qui est le plus logique par rapport au positionnement de Bayrou.

De toute façon, à chaque fois qu’elle fera un geste vers le centre, elle perdra des voix à gauche. A chaque fois qu’elle essaiera d’envoyer un signal fort à l’extrême-gauche, elle effraiera des centristes. C’est insoluble.

2°) Psychologie de bazar

Chaque cerveau normalement constitué (oui, il y en a aussi à gauche !) et muni d’une calculette va aboutir aux mêmes conclusions arithmétiques. De même, les sondages, çà a déjà commencé, vont la donner perdante. Dans ces conditions, beaucoup d’électeurs d’extrême gauche, du centre et même socialistes, déjà très tièdes sur la candidate, vont s’abstenir en se disant “perdu pour perdu, je ne vais pas m’emmerder à aller voter…”. Pour le dire autrement, on sent bien que malgré les louables efforts de François Hollande pour ambiancer, il n’y a pas grand monde pour y croire. Difficile dans ces conditions de maintenir la mobilisation. Aie, c’est la spirale !

Passé le moment d’hystérie anti-Sarkozy, l’inéluctabilité de sa victoire  va amener beaucoup de gens à vouloir retourner à leurs petites affaires et à se désinvestir d’un combat perdu d’avance. C’est humain, je leur jette d’autant moins la pierre que çà m’arrange 😉

Enfin, quand on voit la misérable allocution à la soviétique qu’elle a lu péniblement et sans entrain après une attente interminable, je crains que le débat TV ne lui permette pas vraiment de faire la différence avec son adversaire…

Bref, pour le coup c’est vraiment plié, et l’addition risque même d’être assez salée… S’ensuivront de triomphales législatives qui permettront à des hordes de sarkozystes de truster un maximum de places à l’Assemblée, qui, convoquée pour une grande session d’été par un grand sachem enivré de sa propre victoire, s’empressera de voter à un rythme frénétique des mesures liberticides, xénophobes, sécuritaires, anti-jeunes….peut-être même, rêvons un peu avec Nicolas, la suppression du statut d’intermittent du spectacle et son remplacement immédiat par un statut de technicien en maintenance de sanisettes….

Vivement la France d’après !

Advertisements

4 Responses to “Arithmétique élémentaire et psychologie de bazar”

  1. miss highwood Says:

    Et oui … 80% de Le pen et encore il y en avait déjà beaucoup au 1er tour des lepenistes convertis à Sarko ou un Sarko qui ramasse des lepenistes … enfin on passe à la vraie question, la question courte et qui intéresse tout le monde … mais où est donc Cecilia ?

  2. ju Says:

    Et oui les chiffres seraient en faveur à Sarkozy…. ce qui devrait assoir- conforter les pro-Sarko dans leur position.

    Face à l’hystérie anti-Sarkozy, je retrouve aussi l’hystérie anti Ségo tout aussi outrancière.
    Par exemple, qualifier le discours de Ségo de (je cite) ” misérable allocation à la soviétique” me semble étonnant. j’avoue ne pas avoir entendu la même chose; pourquoi sovietique ? J’ai surtout entendu parler de l’Europe, du monde, du social, de la justice économique et d’une démarche différente que celle proposée par Sarkozy. Certe je l’ai trouvée tendue et lente, mais le moment est plutôt sérieux et important.

    Côté electeurs de Bayrou, tu dis “qu’ils soient réservés vis à vis de Sarkozy est une chose, qu’ils soient prêts à voter avec Laguiller et Besancenot en est une autre”. Or nous parlons d’une minorité d’extreme gauche qui n’inquiète personne.

    Pour finir ton dernier pharagraphe me glace… je pense que les gens en question vont souffrir pour de bon, si ce n’est pas déjà le cas. Mais si la sécurité est le principal mal de notre pays, alors offrez moi des lunettes pour voir comme vous et me protéger de mon inconscience!

  3. Raymond Says:

    @JU: je ne pense pas être le seul, y compris à gauche, à avoir été consterné par la “ternitude” de son allocution. Sur le fond, comme toujours avec elle, on ne peut qu’être d’accord avec les grandes idées généreuses et vagues, le redressement d’une France avec le sourire, fière d’elle même, juste, forte etc, etc….Mais par exemple comment croire sa tirade sur l’Europe alors que la majorité de ses électeurs a voté contre la constitution européenne ? Le problème avec l’Europe, c’est qu’on ne peut PAS la faire tous seuls. L’Europe que souhaite la majorité des sympathisants de gauche en France est certainement une très belle Europe, elle présente quand même un talon d’Achille qui lui remonte jusqu’entre les oreilles : les autres européens n’en veulent pas ! Royal ne voulant pas rallumer les luttes fratricides à gauche sur l’Europe, elle fera la seule chose raisonnable politiquement pour elle : elle enterrera le dossier avec de belles paroles…
    Pour le reste, je ne suis évidemment pas inquiet comme toi. Je pense qu’un certain nombre de tabous aura enfin sauté pendant la campagne, et tant mieux. Pépère va avoir tous les moyens de gouverner. Si dans 5 ans, il n’a pas livré ce sera la porte. Ce sera toujours mieux que 12 ans d’immobilisme Juppéo-Jospino-Raffarino-Villepino-Chiraquien.

  4. Raymond Says:

    @ Miss Highwood : Quel autre moyen pour que les électeurs de Le Pen arrêtent de voter Le Pen qu’un homme politique qui s’adresse à eux, sur les sujets à l’origine de leur vote pour leur dire : “Nous aussi on a conscience des problèmes, mais on a de meilleures réponses que Le Pen”. Les Le Penistes purs et durs sont une minorité, la majorité des électeurs de le Pen, dont beaucoup votaient à gauche avant, est récupérable si il y a une offre politique alternative.

    Quant à Cécilia, elle va aller enrichir le musée de la potiche au côté de Tante Yvonne, Madame Claude, Anne-Aymone, Tatie Danielle et Soeur Bernadette de la piécette.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: